You are browsing the archive for Actualités nationales.

Primaires Citoyennes du 29 janvier 2017 : les résultats

janvier 29, 2017 in Actualités locales, Actualités nationales

Résultat du 2nd tour des Primaires Citoyennes du 29 janvier 2017 : 

2 015 Massicois se sont rendus dans l’un des 10 bureaux de vote de Massy !

La dynamique du 1er tour s’est confirmée, Benoît Hamon est arrivé largement en tête avec 63 % des voix face à Manuel Valls (37 % des voix).

Nous remercions, une nouvelle fois, les 40 bénévoles mobilisés à Massy pour l’organisation des Primaires citoyennes des 22 et 29 janvier 2017.

Merci aux Massicois pour leur participation aux Primaires Citoyennes.

Primaires citoyennes des 22 janvier 2017 : les résultats

janvier 22, 2017 in Actualités locales, Actualités nationales

Résultats du 1er tour des Primaires Citoyennes du 22 janvier 2017 : 

1665 Massicois-es se sont déplacés dans l’un des 10 bureaux de votes.

Benoît Hamon est arrivé largement en tête !

1- Benoît Hamon 42%
2- Manuel Valls 27%
3- Arnaud Montebourg 16,5%
4- Vincent Peillon 9,1%
5- François De Rugy 2,8%
6- Sylvia Pinel 1,5%
7- Jean-Luc Bennahmias 1,1%

Nous remercions les Massicois-es pour leur mobilisation pour ce 1er tour des Primaires Citoyennes. Nous remercions également les 40 bénévoles pour l’organisation des Primaires à Massy.

Rendez-vous dimanche prochain !

Primaires citoyennes des 22 et 29 janvier 2017 : comment voter ?

décembre 23, 2016 in Actualités locales, Actualités nationales

Les primaires citoyennes se dérouleront les 22 et 29 janvier 2017.

Pour voter aux primaires citoyennes, il faut soit :
– être de nationalité française et inscrit-e sur les listes électorales avant le 31 décembre 2015.
– ou, pour les mineurs qui seront majeurs lors de l’élection présidentielles, ou pour les personnes étrangères, être adhérent-e d’un parti co-organisateur des primaires citoyennes : Mouvement des jeunes socialistes, Parti socialiste, l’Union des écologistes, Front démocrate et Parti écologiste. Pré-inscriptions avant le 25 décembre 2016.

Renseignements sur : http://www.lesprimairescitoyennes.fr/qui-peut-voter/
Adhérer au Parti socialiste : https://adhesions.parti-socialiste.fr/adhesion.php
S’inscrire sur les listes électorales : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R16396

Les socialistes de Massy prennent position sur le projet de loi travail

mars 23, 2016 in Actualités, Actualités locales, Actualités nationales

Motion votée à l’unanimité des particpant-e-s à la réunion de section du 22 mars 2016

La section du parti socialiste de Massy, réunie le 22 mars 2016, exprime son inquiétude sur le contenu de la loi réformant le Code du Travail, en ce qu’elle contrevient, dans plusieurs articles, aux principes de protection des droits des salariés dans un contexte professionnel devenu sans cesse plus dangereux et incertain.

Toute l’histoire du droit du travail a consisté en une lutte ininterrompue des travailleurs pour permettre de consolider un principe intangible du droit du travail : celui de garantir un socle de droits et une hiérarchie des normes qui protège le salarié face au rapport inégal induit par le lien de subordination. La hiérarchie des normes doit aller de pair avec le respect du principe de faveur. Ainsi, un accord de branche se substitue à la loi uniquement s’il est plus favorable aux salariés. Un accord d’entreprise diffère d’un accord de branche uniquement s’il est plus favorable aux salariés. Un contrat de travail individuel peut différer d’un accord collectif uniquement s’il est plus favorable au salarié concerné.

Le projet de loi Travail opère une inversion de la hiérarchie des normes (via la possibilité d’y déroger par référendum d’entreprise) et peut permettre à un accord d’entreprise de se substituer à l’accord de branche ou à la Loi, même s’il est plus défavorable.

Par ailleurs, ce projet de loi met en danger les 35 heures. La possibilité de réduire, par accord d’entreprise, le coût des heures supplémentaires à simplement 10 % de plus que celui d’une heure normale et celle de pouvoir lisser les heures supplémentaires sur 3 ans, contrevient à la philosophie des Lois Aubry, qui permettaient justement de pénaliser le travail supplémentaire, afin de favoriser l’embauche de salariés.

En outre, cette mesure est contradictoire avec l’une des premières décisions du Président de la République qui était de supprimer la mesure de défiscalisation des heures supplémentaires (mesure décidée sous Nicolas Sarkozy), estimant, à juste titre, qu’elles étaient un frein à l’embauche de salariés supplémentaires.

Enfin, en termes de méthode, la section socialiste de Massy regrette le manque de consultation préalable des partenaires sociaux sur une réforme aussi structurante.

Pour autant, des mesures positives sont à saluer : par exemple, le compte personnel d’activité qui est une revendication de longue date ainsi que le droit à la déconnexion qui doit permettre, dans un monde du travail toujours plus moderne et connecté, de respecter la vie privée des salariés.

Flexibiliser le marché du travail n’a jamais été synonyme d’un regain d’embauches dans les entreprises. La flexibilité a aussi eu pour conséquence de créer du travail précaire dans les pays qui l’ont appliqué.

La section socialiste de Massy demande que la Loi Travail maintienne le principe actuel et intangible de hiérarchie des normes et du principe de faveur en retirant la possibilité qu’un accord d’entreprise moins favorable pour les salariés puisse s’appliquer au détriment de normes plus favorables.

La section socialiste de Massy demande de retirer toute possibilité de plafonner les indemnités prudhommales, même par l’intermédiaire d’un barème indicatif, et demande le maintien du plancher minimal de six mois prévu actuellement en droit.

La section socialiste de Massy demande que l’appréciation des licenciements économiques ne s’applique pas uniquement en fonction de la situation nationale.

La section socialiste de Massy demande également que l’humain soit remis au cœur de l’entreprise et que le syndrome d’épuisement professionnel (ou ‘burn out’) soit reconnu comme maladie professionnelle.

La section socialiste de Massy émet le principe qu’une modernisation des relations de travail et du Code du travail ne doivent pas être synonymes de régression des droits des salariés.

La section socialiste de Massy demande enfin que le Gouvernement prenne en compte les revendications sociales émises ces dernières semaines et propose une Loi qui garantisse d’avantage les droits des salariés, en conformité avec le mouvement de l’histoire du droit du travail depuis deux siècles.

La section du Parti socialiste de Massy

Visite ministérielle

juin 30, 2012 in Actualités locales, Actualités nationales

François Lamy, ministre chargé de la politique de la ville, a choisi de commencer sa journée d’études en Essonne par Massy. La table ronde pour l’emploi s’est tenue à la Maison de la Formation et de l’Emploi où il avait été, comme il l’a rappelé, reçu l’investiture du PS pour sa candidature à la législative. Etaient présentes diverses personnalités et surtout associations et institutions compétentes sur le thème proposé : l’accès à l’emploi dans les zones sensibles.

François Lamy attentif, entouré de Jérôme Guedj, Président du Conseil Général et Michel Fuzeau, préfet de l'Essonne

Table ronde sur l'emploi - MFE de Massy - 29 juin 2012